CEMôme

1978: Création du CEMO par le CPAS de Saint-Gilles.

1991: En juin, Alain Hutchinson, Échevin de l’enseignement, fait appel au CEMO pour mettre en place un projet pédagogique afin de redynamiser les plaines de jeux. Au même moment, Guy Delepeleere, Échevin de la jeunesse et des sports, exprime le même souhait concernant « les cours ouvertes ». Jusqu’alors, ces deux structures étaient gérées par leur échevinat respectif.

Le CEMO décide de faire d’une pierre deux coups et remet un projet qui rassemble ces deux structures. Le projet est approuvé et testé en juillet et août de cette année-là.

1993: Les ateliers du mercredi après-midi sont lancés.

1997: Le CEMO obtient son agrément AMO (aide en milieu ouvert de la Communauté française) et se scinde en deux secteurs : le secteur « accompagnement psycho-social » représenté par le service jeunesse du CPAS de Saint-Gilles et le secteur « animation ».

2000: En septembre, le projet SOSALE débute à l’école JJ Michel.

2008: Scission du CEMO (AMO et service jeunesse du CPAS) et du CEMôme (ASBL qui organise des activités extrascolaires).

2010: En avril, l’école des devoirs démarre pour une phase test de 2 mois. En septembre, le Pass’Pass’ est lancé avec une cinquantaine d’enfants.

Cet été-là, les stages de vacances pour découvrir des disciplines spécifiques débutent.

C’est également en fin de cette année-là que le recrutement des emplois-jeunes a lieu. Cette étape constitue les prémices d’un dispositif destiné à répondre à la mission d’insertion socioprofessionnelle.

2011: Des dispositifs de mise à l’emploi de jeunes travailleurs ont vu le jour. S’en est suivie la mise en place du tutorat en entreprise. Ce dernier institutionnalisé en 2014, a permis la professionnalisation de travailleurs dans le secteur de l’accueil extrascolaire.

2013: En juillet, démarrage du projet des Minimômes.

2014: Le CEMôme prend en charge les études surveillées dans 4 écoles communales.

2015: Début des projets + (accompagnement des projets scolaires) en partenariat avec les écoles de Saint-Gilles.

2018: Implantation du projet SOSALE dans 8 écoles. Les efforts investis dans l’accompagnement et l’insertion des jeunes travailleurs furent récompensés en janvier 2018 avec une reconnaissance du CEMôme en tant qu’Initiative Locale de Développement de l’Emploi.

X